Livraison + retour gratuits au Canada

#IWD2020 : Wearshop met en avant 3 femmes entrepreneures locales

Le 8 mars est la Journée internationale de la femme, une journée mondiale célébrant les réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes. Actuellement, les femmes possèdent 4 entreprises sur 10 , ce qui représente une augmentation de 58 % depuis 2007. Wearshop est une entreprise dirigée par une femme, et nous croyons fermement qu'il est important de soutenir et d'élever les autres femmes. place au paradis pour les femmes qui soutiennent d’autres femmes.

Pour célébrer cette journée, nous voulions rendre hommage à certaines de nos femmes locales préférées. Nous avons discuté avec trois personnes qui dirigent leur propre entreprise. Nous espérons que leurs paroles concernant leur propre entrepreneuriat vous inciteront à les suivre, à les soutenir et à célébrer ce que signifie être une femme au sommet.

Photo en noir et blanc d'une Katie Kolodinski souriante, propriétaire de Silk Laundry
Image gracieuseté de ZAK PR

Katie Kolodinski
Propriétaire de la blanchisserie en soie
@silklaundry

Quand avez-vous su que vous vouliez vous lancer dans une démarche entrepreneuriale ?

Je n'ai pas voulu devenir « entrepreneur ». Je venais d'avoir mon premier enfant et on m'a proposé de reprendre une marque de lingerie existante. Le conseil le plus utilisé que quelqu’un m’a jamais donné est « ne jamais dire non à une invitation », alors j’ai dit oui et j’ai fini par devenir propriétaire d’une marque de lingerie et concevoir toutes les futures collections. Avec les connaissances que j'ai acquises en matière de design, de tissus, de salons professionnels et d'usines, démarrer Silk Laundry ne semblait pas trop original car j'avais déjà les os et savais comment démarrer une entreprise.

J'ai juste essayé avec tout ce que j'avais en moi, sans vraiment savoir ce que l'avenir me réservait.


Qu’est-ce qui vous a inspiré à créer une marque de mode durable et a-t-il été difficile de lui donner vie ?

Je n’aspirais pas à créer une marque de mode durable. La durabilité est une question tellement complexe et je ne pense pas que quelque chose soit réellement durable à moins de vivre sur une île déserte et isolée, portant des feuilles et des noix de coco tombées des arbres. Cependant, ce que je sais, c'est que le polyester est essentiellement du plastique et j'ai toujours été très opposé à cette fibre, ainsi qu'à la mode qu'on ne porte que quelques fois avant d'être donnée ou jetée à la décharge. Je préférerais dire que nous sommes conscients de l’état actuel de l’environnement avec une vision globale et que nous faisons de notre mieux. Nous utilisons de la soie et principalement des mélanges naturels qui peuvent essentiellement se biodégrader dans la terre. De plus, je ne suis pas les tendances et j’encourage un consumérisme réfléchi. J'essaie autant que possible de prendre les décisions qui sont les meilleures pour l'environnement et pour notre chaîne d'approvisionnement. Notre objectif est de créer des pièces de qualité que les gens peuvent aimer et vivre pendant des années. Je crois fermement que toutes les entreprises, du secteur de la mode ou autres, devraient penser de cette façon, et pas seulement celles qui prétendent qu’elles sont durables.


Qu’est-ce qui vous passionne le plus chez Silk Laundry en ce moment ?

Au moment où j'écris ces lignes, j'ai un magasin qui ouvrira à Brisbane en Australie dans quelques semaines. J'y retourne dans quelques jours pour préparer l'ouverture et la première semaine des échanges. J'ai donc hâte de passer quelques semaines avec mon équipe australienne. J'ai également une initiative environnementale très intéressante qui va démarrer dans les prochains mois et que j'attends avec impatience. Je ne peux pas encore dire grand-chose, mais cela a à voir avec la migration.


Quelles femmes entrepreneures vous ont inspiré, professionnellement et/ou personnellement ?

Pour être honnête, ma plus grande inspiration n’est pas une femme, c’est mon mari Reece. Il a plus de dynamisme et de courage ainsi que la capacité de se relever après une chute que quiconque que j'ai jamais rencontré. Je ne crois même pas que je suis partial ici. Il m’a poussé au-delà de mes limites en tant que personne et propriétaire d’entreprise que je n’aurais jamais pu imaginer. Si vous recherchez exclusivement des femmes, en voici deux que j'aime et pourquoi :
Amy Smilovic de Tibi. Elle est dure à cuire et j'ai l'impression que notre entreprise a démarré de la même manière, sans gros investissements. J’aime vraiment son point de vue et je m’identifie beaucoup à ce qu’elle dit.
Marianne Krauss avec qui je travaille très étroitement sur le plan créatif, elle a tellement de dynamisme et de passion. Elle est énergique, loyale et parfaitement têtue. Elle est ma référence lorsque j'ai besoin de faire part d'idées à quelqu'un.

Quel conseil donneriez-vous aux autres femmes qui ont des idées de start-up ?

Mon conseil à tous, et pas seulement aux femmes ayant une idée de start-up, est de s'assurer d'abord que vous avez trouvé une lacune sur le marché. Deuxièmement, assurez-vous que c’est ce à quoi vous voulez passer tous vos moments d’éveil à faire et à penser. Avoir sa propre entreprise est un engagement à long terme et je n’ai certainement pas de stratégie de sortie. Je vis et respire mon entreprise et si je n’aimais pas ce que je faisais, cela pourrait être absolument épuisant. Je pense également qu'un facteur clé est d'être cohérent et persistant. Les choses ne se construisent pas du jour au lendemain, alors soyez prêt à ce que cela prenne du temps, des efforts et de l'argent. Ne vous découragez pas les premières années. Soyez gentil, passionné et curieux.

Silk Laundry est situé au 2465 rue Notre-Dame Ouest, Montréal, Québec H3J 1N6

Photo de Laurence Gaudreau-Pepin à l'événement TABOO Restaurant
Photo gracieuseté de Laurence Gaudreau-Pepin

Laurence Gaudreau-Pépin
Propriétaire de TABOO Cuisine Rebelle et SOJA&CO
@restauranttaboo

@soja_co


Parlez-nous de Taboo And Soja & Co et de vos inspirations pour démarrer les deux.

TABOO Cuisine Rebelle est un concept de restaurant (il y a maintenant 2 adresses) que j'ai créé avec ma famille il y a presque 8 ans. J'étais si jeune - 20 ans seulement - et je voulais vraiment m'impliquer dans ce projet familial avec mes frères dans une fonction marketing. À l’époque, mon frère travaillait dans un restaurant qui servait des burgers et des miniburgers. C’est en travaillant là-bas qu’il a vu une opportunité de créer un concept autour de différents types de miniburgers. Aujourd'hui, nous avons plus de 45 sortes de miniburgers, 180 combinaisons de tartares, des poutines originales et bien plus encore. Chaque semaine, nous accueillons plus de 2000 clients dans nos restaurants.

J'ai lancé SOJA&CO en 2018 parce que je cherchais des bougies faites à la main à Montréal pour mon usage personnel. J'ai été tellement déçu de ne pas trouver exactement ce que je cherchais. Je me suis dit que j'allais créer ma propre entreprise de bougies, et que si ça ne marchait pas, j'aurais au moins beaucoup de bougies à la maison ! À ma grande surprise, le succès a été instantané. SOJA&CO est spécialisée dans la commercialisation et la création de bougies artisanales aux parfums hors du commun. Nous avons actuellement plus de 15 parfums différents.

Ce qui m'inspire pour mes projets, c'est de dépasser mes limites et mes propres objectifs. Je suis quelqu'un qui a constamment besoin d'avoir un projet et d'être en train d'apprendre, et c'est exactement ce que mes entreprises me permettent de faire.



Dans quelle mesure cela a-t-il été différent pour vous de démarrer votre propre entreprise plutôt que d'en démarrer une avec d'autres personnes, en particulier des membres de votre famille ?

J'aime travailler en équipe, et travailler avec vos frères peut être très, très stimulant et différent. Au début, c’était complexe car nous avions tous du mal à séparer travail et famille. Nous étions également très jeunes lorsque nous avons démarré notre entreprise et nous avions beaucoup à apprendre. Aujourd’hui, nous sommes plus conscients de nos forces et de nos faiblesses, et c’est à cela que nous devons notre succès. Chaque personne a ses tâches, et elles sont toutes bien réparties pour que nous utilisions nos forces.

Je suis cependant quelqu'un qui aime travailler vite et mettre la main sur différents projets en même temps. Cela peut parfois être vertigineux pour les autres ! Quand je travaille de cette façon, je vois les choses clairement. Le fait d’avoir créé SOJA&CO et de l’avoir développé moi-même a été une véritable montagne russe avec laquelle je me suis tellement amusé, malgré la charge de travail intense.

En mai dernier, j’ai demandé de l’aide à ma meilleure amie, qui n’a aucune expérience entrepreneuriale. Elle s'est lancée dans ce projet avec moi et elle m'aide à différents niveaux. Je n'aurais pas pu continuer sans elle. Elle n'a cependant pas le même pouvoir de décision que mes frères ont un TABOU donc c'est très différent, donc parce que je suis le seul à prendre des décisions, disons juste que les choses avancent à un rythme que je préfère (haha )!

Qu’est-ce qui vous passionne dans l’entrepreneuriat ?

Je dirais que ce qui me passionne le plus et m'enthousiasme le plus, c'est la quantité infinie de possibilités de projets, en fonction de la motivation et de la confiance envers vos projets. Lorsque vous voulez que quelque chose fonctionne, vous pouvez vraiment y arriver.

J'ajouterais également que créer et décider de votre propre emploi du temps est un avantage riche et unique.

Qu’est-ce qui vous a poussé à passer d’un emploi de 9h à 17h à un emploi à temps plein dans votre entreprise ?

Il arrive toujours à un moment où vous lancez votre propre entreprise que vous commencez à penser à quitter votre emploi, votre carrière. A cause de la peur, certains ne franchissent jamais le pas. Cependant, il faut prendre en considération que le temps que vous passez à travailler pour quelqu'un d'autre est du temps que vous perdez à travailler sur vous-même, sur vos propres projets.

Une fois que je me suis lancé dans l’entrepreneuriat à temps plein, mon entreprise avait déjà cinq ans et je gagnais un salaire décent. Il m'a fallu travailler cinq ans sans compter mes heures pour pouvoir m'accorder cet avantage... cinq ans plus tard.

La charge de travail augmentait également considérablement avec l’expansion de l’entreprise. Lorsque je travaillais pour d’autres entreprises, je passais mon temps à penser à mon entreprise. Je rêvais du jour où je pourrais tout laisser tomber et me concentrer sur mes projets. Je ne pense pas que ce soit le cas de tout le monde, mais un entrepreneur ne sera jamais heureux à 100% dans le monde de l'entreprise. Il y a aussi une citation que j'aime beaucoup :

"N'abandonnez jamais quelque chose auquel vous ne pouvez pas passer une journée sans penser."

- Winston Churchill

Quel conseil souhaiteriez-vous donner aux autres femmes qui souhaitent créer leur propre entreprise ?

Commencez dès aujourd'hui, car dans un an, vous ne croirez pas tout le chemin parcouru !

TABOO Cuisine Rebelle a 2 emplacements : 2025 rue Drummond, Montréal, Québec H3G 1W6 / 352 Boul. L'Ange-Gardien, L'Assomption, Québec J5W 1S5 / 450-589-0199

SOJA&CO est une boutique en ligne et peut être trouvée à https://sojaco.ca/


Gabriella Lacopo à son studio de barre à Laval
Photo de Candice Pantin

Gabriella Lacopo
Propriétaire de Nubarre
@nubarre

Quelle était votre vision de Nubarre lorsque vous avez commencé et qu’est-ce qui vous a inspiré pour créer cet espace ?

Je suivais des cours de barre depuis de nombreuses années et je suis tombé amoureux de cet entraînement. Lorsque j'ai déménagé à Laval, j'étais triste de constater qu'il n'y avait pas de studio de barre en vue. J'ai été inspiré par mon mari – qui possède également un centre de boxe – pour ouvrir mon propre studio de barre. J'avais hâte de me lancer dans l'aventure et de présenter Barre à une nouvelle communauté. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser à perfectionner l'idée d'entreprise. Je savais que cela devait être plus que BARRE, car lorsque j'imaginais mon entreprise, j'imaginais une communauté de femmes se réunissant dans un espace sûr pour devenir plus fortes mentalement, physiquement et émotionnellement. Je voulais offrir des services qui leur permettent de se sentir belles de l’intérieur.

Ma vision était de créer une entreprise autour d'une image de soi positive . Nūbarre est un studio de fitness à la barre, un studio de bronzage de luxe et une boutique de soins et de bien-être bio ! Nūbarre croit à l’autonomisation des femmes grâce à leur confiance en elles ; aider les femmes à GLOW de l’intérieur. Nūbarre est la première entreprise à combiner ces services, et je ne pourrais pas être plus fier.

Votre expérience en tant qu’entrepreneur a-t-elle été celle à laquelle vous vous attendiez, pourquoi ou pourquoi pas ?

Cela a changé ma vie bien plus que je ne l’aurais imaginé. Je n'aurais jamais pensé que je pourrais donner autant de moi-même à mon travail. J'ai dû dire « non » plus de fois au cours de mes deux premières années d'entrepreneur que je n'en ai jamais eu dans ma vie. J'ai dû annuler des projets et perdre du temps de qualité avec des amis. Lorsque vous êtes entrepreneur, vous êtes déterminé à poursuivre votre rêve. Tous les jours; vous poursuivez et votre montée d'adrénaline vous consume. Le temps passe vite alors que vous sacrifiez les soirées entre amis et les soirées insensées avec vos proches. Vous devrez faire beaucoup de sacrifices au début. Personne ne comprendra et c’est la partie la plus frustrante à laquelle je ne m’attendais pas. Cela a été des montagnes russes émotionnelles, mais de la meilleure des manières. Cela a été l'expérience la plus épuisante mais aussi la plus enrichissante de ma vie. Cela m'a également rendu plus émotif que jamais dans ma vie. Lorsque les clients vous surprennent avec des gestes qui vous montrent qu'ils pensent à vous ou qu'ils sont reconnaissants envers vous, ces actes de gentillesse vous font littéralement monter les larmes aux yeux à cause de tout ce que vous avez mis.


Quelle est la leçon la plus importante que vous ayez apprise en construisant Nubarre ?

La persévérance, la patience, la passion sont tout.

Lorsque j'ai démarré mon entreprise à Laval, je n'avais aucun client. Je ne travaillais pas dans un studio de barre avant de bâtir ma clientèle. De nombreuses femmes de Laval ne savaient pas ce qu'était la barre et hésitaient donc à essayer. J'ai donné tellement de cours gratuits. J'ai distribué de nombreux dépliants promotionnels, j'ai travaillé dur sur les collaborations, le marketing et le réseautage pour faire passer le message. Petit à petit, la nouvelle s’est répandue. Aujourd'hui, grâce à ma persévérance, ma patience et ma passion, je me considère comme un entrepreneur à succès et j'en suis très reconnaissant. Nūbarre m'a aussi appris à toujours être authentique, les clients ressentent vraiment quand vous êtes authentique et c'est ce qui leur donne envie de vous encourager



Qu’est-ce que vous préférez dans le fait d’être entrepreneur et chez Nubarre ?

J’aime le dynamisme que cela me donne, j’aime avoir le sentiment de jouer un rôle en aidant les femmes à se sentir mieux dans leur peau. J’aime quand ils m’expriment cela. J’aime pouvoir bouger et faire de l’exercice tous les jours. J'aime voir mes clients nouer des amitiés et discuter avant et après les cours. La clientèle s'étend de 16 ans à 55 ans et j'aime voir différentes femmes d'âges différents créer des liens et échanger des leçons de vie. J'aime le niveau de confort que chacun ressent lorsqu'il nous rencontre.

J’aime la façon dont cela m’inspire chaque jour à m’améliorer et à continuer de créer. C'est ce que j'aime le plus : créer : créer des concepts, des idées et leur donner vie. Nubarre m'a donné la plateforme pour évoluer et continuer à le faire.


Nous avons créé de nombreux ateliers et événements pour aider les femmes dans tous les aspects de la vie. Quelques exemples sont l'équilibrage hormonal, l'atelier sur le plancher pelvien, l'atelier de beauté (gua sha), la méditation et le reiki, et plus encore ! J’ai aussi récemment créé le club de lecture Nūbarre ! Ce club de lecture est là pour renforcer notre communauté mais aussi pour encourager les femmes à prendre soin d'elles lorsqu'elles ne sont pas au studio. Nous nous rencontrons une fois par mois et discutons pour parcourir le livre ! Le club de lecture est gratuit et même les non-membres peuvent y participer. Je veux que les gens sachent de quoi nous parlons. Nous ne sommes pas ici pour nous concentrer uniquement sur la perte de poids, nous ne promouvons pas d'attentes irréalistes, nous ne sommes pas une entreprise axée sur l'argent, nous sommes une entreprise qui se soucie de notre valeur FONDAMENTALE qui est le bien-être des femmes.



Avez-vous des conseils pour d’autres femmes qui cherchent à créer quelque chose à partir de leurs propres visions ?

  • N'écoutez pas ces voix décourageantes. Quand j’ai choisi de créer mon entreprise autour de la barre et du spray tan, beaucoup de gens m’ont pris pour un fou. Lorsque vous ressentez une forte attirance en vous, ne laissez pas le doute vous abattre ! Si vous pouvez le voir, vous attirerez des consommateurs partageant les mêmes idées et qui le verront également !
  • INVESTISSEZ dans le réseautage pour établir des collaborations et bien plus encore. Cela améliorera la visibilité, le bouche à oreille et fera connaître votre marque.
  • Il faut être prêt à se sacrifier. Cela signifie des choses très différentes pour différentes personnes.
  • Offrez plus d’un service. Ma clientèle de barre fitness m'a mis du temps à grandir, mais ma clientèle de bronzage en spray a augmenté assez rapidement. Près de 60 % de mes clients spray tan ont essayé mes cours de barre et vice versa.
  • VALORISEZ chaque personne qui franchit votre porte et noue une relation – les gens n'achètent pas seulement un produit ou un service ; les gens achètent une expérience. Les gens ne choisissent pas d’encourager une entreprise ; les gens choisissent d’encourager les gens. Alors assurez-vous d'être une personne sociable !

Nubarre est situé au 3000 Boulevard des Laurentides, Laval, Québec H7K 3K7